mdaillon
Russie: Plus de 4.000 tortues « camouflées en choux » saisies à la frontière avec le Kazakhstan

Pérou : Des millions d’hippocampes morts retrouvés sur un navire de braconneurs


BRACONNAGE Au total, 12,3 millions d’hippocampes avaient été pêchés, séchés et compressés dans des dizaines de sacs à destination de la Chine



Des milliers d'hippocampes déshydratés saisi à Roissy par la douane (illustration).
Des milliers d'hippocampes déshydratés saisi à Roissy par la douane (illustration). — Photo douane française

Pour les autorités locales, il s’agit d’un « crime environnemental » pur et simple. Des millions d’hippocampes morts ont été retrouvés sur un navire de contrebande au large du Pérou fin septembre, rapporte le HuffPost.

Quatre braconniers soupçonnés d’être à l’origine de cette pêche ont été interpellés lundi 30 septembre. Il s’agit de trois Péruviens et un homme d’origine vénézuélienne. Ils risquent entre trois et cinq ans de prison.

 

Utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise

Les animaux avaient en effet été pêchés illégalement. Sur le navire des quatre hommes, les autorités ont retrouvé 12,3 millions d’hippocampes, séchés et compressés dans 66 sacs. Le tout pesait plus d’une tonne.

Le produit de cette pêche était destiné à être vendu en Chine. Là-bas, l’hippocampe séché et broyé entre dans la composition de plusieurs médicaments de médecine traditionnelle. Cet ingrédient est censé avoir une utilité contre de nombreuses maladies. Ses effets toniques et aphrodisiaques sont également vantés.



Des milliers d'hippocampes déshydratés saisi à Roissy par la douane (illustration).
Des milliers d'hippocampes déshydratés saisi à Roissy par la douane (illustration). — Photo douane française

Pour les autorités locales, il s’agit d’un « crime environnemental » pur et simple. Des millions d’hippocampes morts ont été retrouvés sur un navire de contrebande au large du Pérou fin septembre, rapporte le HuffPost.

Quatre braconniers soupçonnés d’être à l’origine de cette pêche ont été interpellés lundi 30 septembre. Il s’agit de trois Péruviens et un homme d’origine vénézuélienne. Ils risquent entre trois et cinq ans de prison.

Utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise

Les animaux avaient en effet été pêchés illégalement. Sur le navire des quatre hommes, les autorités ont retrouvé 12,3 millions d’hippocampes, séchés et compressés dans 66 sacs. Le tout pesait plus d’une tonne.

Le produit de cette pêche était destiné à être vendu en Chine. Là-bas, l’hippocampe séché et broyé entre dans la composition de plusieurs médicaments de médecine traditionnelle. Cet ingrédient est censé avoir une utilité contre de nombreuses maladies. Ses effets toniques et aphrodisiaques sont également vantés.