mdaillon

 

Que se passe t-il dans la ruche en Octobre ?

Introduction :

Les températures baissent, les feuilles des arbres rougissent et nous ressortons les plaids moelleux pour des soirées cocooning :
pas de doute, le mois d’octobre est là ! Les abeilles font aussi face à ce changement de climat et toute la ruche se réorganise pour débuter la saison froide.
Partons en immersion dans le quotidien de nos butineuses préférées en ce début d’automne !



Que se passe-t-il dans la ruche en octobre ?
Les abeilles frileuses préfèrent rester au chaud dans la ruche et sortent très peu. Il ne reste de toute façon quasiment plus de fleurs à butiner.
A l’instar de la fourmi du fameux conte de Jean La Fontaine, les abeilles ont travaillé tout l’été pour constituer les réserves qui leur permettront de passer l’hiver sereinement.
Le miel ainsi fabriqué ces derniers mois est une denrée extrêmement précieuse dont dépend la survie de la colonie.
Pas question donc de nourrir des bouches inutiles… Les mâles faux-bourdons sont remerciés et on leur montre gentiment la sortie.
L’objectif : ne garder que les abeilles travailleuses au sein de la colonie.



De son côté, la Reine continue la ponte, mais à un rythme bien ralenti par rapport aux dernières semaines.
Enfin, l’ensemble de la colonie se prépare à l’hivernage… Et non l’hibernation ! En effet, ces butineuses ne dorment pas en hiver,
elles restent actives sous forme de grappe pour réchauffer et ventiler la colonie.
Une sacrée organisation pour lutter contre le froid et surtout l’humidité, leur ennemi numéro un !

Que fait l’apiculteur en octobre ?
Pour l’apiculteur, le mois d’octobre sonne la fin de la saison. Dans certains cas, il peut récupérer les dernières hausses pour en extraire le miel.
Il doit également préparer les ruches pour leur entrée en hivernage : les réserves sont-elles suffisantes ? La ruche est-elle bien isolée du froid et de l’humidité ?
Les attaques de prédateurs ont-elles été anticipées grâce à l’installation de grillages ?
Autant de questions primordiales qu’il est essentiel d’anticiper pour aider la colonie à passer ces quelques mois.



Zoom sur les propriétés du miel
Ce doux nectar a une composition très complexe, impossible à reproduire par l’Homme.
Lorsqu’elles rentrent à la ruche après une session de récolte de nectar, de pollen et de miellat,
les abeilles mélangent fabriquent un savant mélange en incorporant de leur salive et se le passent de jabot en jabot, faisant évoluer sa composition.
En bout de chaîne… Du miel ! Les propriétés du miel sont désormais reconnues : cicatrisant, hydratant, nutritif et antioxydant… La liste est longue !




Le geste écolo du mois :



Mois d’octobre, températures en baisse, envie de chaleur et de cocooning… Nous déclarons la saison des soupes officiellement ouverte !
Mais vous êtes-vous déjà demandé que faire de toutes ces épluchures de légumes ?
Il existe pourtant de nombreuses façons de les réutiliser : voici quelques astuces pour souper sans déchet.


1 – Faire des chips avec les épluchures de pommes de terre

Une fois lavées, mettez vos épluchures de pommes de terre dans un grand récipient.
Versez un filet d’huile d’olive et assaisonnez à votre goût : sel, poivre, épices…
Disposez-les sur une plaque et enfournez à 180°C pendant environ 15 min. Laissez refroidir et dégustez !

 


2 - Créer des snacks apéritifs à partir de graines de courge

Commencez par bien laver les graines pour éliminer toute la chair de la courge.
Laissez-les sécher pendant 24h sur un linge propre.
Le lendemain, mettez vos graines sèches dans un saladier et ajoutez un peu d’huile d’olive, du sel et les épices de votre choix, comme du paprika par exemple.
Enfournez à 180°C pendant 10 à 15 minutes, laissez refroidir et dégustez !

 


3 - Faire du pesto avec des fanes de légumes

Carottes, radis… Nous avons la mauvaise habitude de jeter les fanes à la poubelle, alors que ce sont de supers ingrédients à incorporer dans un pesto fait maison.
Après avoir rincé les fanes, hachez-les en retirant bien les tiges. Ajoutez une gousse d’ail, des pignons, du sel et du poivre.
Mixez le tout en ajoutant progressivement de l’huile d’olive jusqu’à obtenir la consistance idéale.

 


4 – Parfumer son intérieur avec des épluchures de mandarine

Certes, on en met rarement dans les soupes. Mais les clémentines et mandarines arriveront bientôt sur nos tables :
conservez les épluchures pour parfumer vos pièces de vie !