mdaillon

Que se passe t-il dans la ruche en Février ?

Introduction

Chers Parrains, chères Marraines,

Notre collecte de fonds pour le pot végétal a pris fin le 31 janvier dernier.
Et voilà c'est grâce à vous ! Vous êtes une communauté en or !



Maintenant, place aux abeilles...


Que se passe-t-il dans la ruche au mois de février ?

Le mois de février est une période importante pour les abeilles, marquant la transition entre la fin de l'hivernage et le début de la nouvelle saison.

À l'intérieur de la ruche, ça bouge !
Les abeilles d'hiver cèdent tout doucement leur place aux jeunes ouvrières qui se consacrent à nourrir les larves avec de la gelée royale et du nectar.
En février, quelques journées à la météo plus clémente incitent les abeilles à sortir pour effectuer leur vol de propreté.
Elles en profitent pour vérifier ici ou là si quelques fleurs d’intersaison font leur apparition.
Le reste du temps, elles demeurent groupées pour garder la ruche et les larves au chaud. Eh oui ! Il fait encore froid à cette période de l’année.
Quant à la reine, elle va progressivement reprendre sa ponte, signe prometteur de renouveau pour la colonie.
Ce processus marque le début de la saison où la population de la ruche commencera à croître à mesure que de nouvelles abeilles naîtront.
Le mois de février est donc un moment crucial où la dynamique de la ruche change, passant d'une période de repos à une activité intensifiée.

Et du côté de l’apiculteur ?

L'apiculteur profite des journées ensoleillées avec une température minimale de 13°C pour effectuer sa première visite de l'année.
Il examine attentivement la santé de ses abeilles, vérifiant notamment l'état du couvain et identifiant d'éventuelles maladies.



Voici les tâches principales de l’apiculteur en février :

- Il vérifie la santé des ruches
- Il surveille et complète les réserves de nourriture
- Il prépare les équipements pour la saison à venir : assemblage des cadres, préparation des ruchettes.
- Il installe des pièges pour capturer les reines fondatrices de frelons asiatiques.

 

Zoom sur la situation des apiculteurs



Les apiculteurs lancent un cri d'alarme sur la pérennité de leur activité et la survie des abeilles.
Confrontés à des défis, nombreux sont ceux qui se trouvent au bord de l'épuisement. D’autres envisagent même d'abandonner leur métier…

Les causes de cette crise sont multiples. La météo capricieuse, perturbée par le changement climatique, met en péril les ressources alimentaires des abeilles.
Les nectars s’assèchent à même les fleurs ou sont nettoyées par la pluie.
Les maladies causées par le varroa présent sur tout le territoire fragilisent les colonies.
Sans parler du frelon asiatique, véritable fléau de ces dernières années qui détruit littéralement les ruches. Chaque année, c’est une situation qui empire.
Une apicultrice du Vaucluse a personnellement vécu l'horreur de perdre une vingtaine de ruches l'été dernier, victimes de ces redoutables prédateurs.

En plus de cela, vous avez dû entendre parler de la concurrence déloyale des miels importés à bas prix qui met en péril l'économie des apiculteurs locaux.
En manifestant le 30 novembre dernier à Paris, les apiculteurs de France ont dénoncé cette situation plus que préoccupante. Pour en savoir plus sur le sujet cliquez ICI

Dans cette lutte pour la survie des abeilles et de leur métier, les apiculteurs appellent à la solidarité des consommateurs.

« Il faut, dit un apiculteur, que nous fassions prendre conscience aux consommateurs, que consommer du miel français, c’est un acte responsable,
c’est faire vivre la filière, c’est faire vivre les apiculteurs, parce qu’on peut importer du miel, mais on n’importera pas la pollinisation ».

Citation tirée de la vidéo Une Saison Aux Abeilles – Les Raisons de la colère.

Geste du quotidien

Pour ce mois de février on vous propose de planter des fleurs dans votre jardin !
C’est une période idéale pour planter des fleurs en raison des températures modérées, du sol frais et humide, ainsi que de la préparation anticipée pour la saison à venir.

Voici comment faire :

1Choisissez des plantes locales : Optez pour des variétés indigènes qui prospèrent dans votre région.
Vous pouvez vous faire conseiller par un paysagiste ou votre pépiniériste.

2Créez un petit coin de votre jardin dédié : Aménagez un espace ensoleillé pour vos plantes mellifères et semez à la volée des graines de jachères fleuries pour les pollinisateurs.
Au printemps de jolies fleurs verront le jour pour le plus grand plaisir des abeilles et de vous, qui prendrez plaisir à les observer.

3Plantez en groupe : Les abeilles préfèrent les massifs de fleurs.

4Offrez de la diversité : Choisissez des fleurs de différentes formes et couleurs pour attirer une variété de pollinisateurs.

5Bannissez tout herbicide ou pesticide : Optez pour des méthodes de jardinage respectueuses de l'environnement pour protéger les abeilles, la faune sauvages et vous- par la même occasion.

Pour savoir quelles fleurs planter, cliquez ICI

Lancement officiel de notre marque Farouche !

Rejoignez-nous
sur Instagram en suivant la page @Farouche.fr pour vivre et suivre avec nous ce magnifique projet porteur de sens !

Et voilà vous savez tout !