mťdaillon

Le Pays Massa√Į

L'Afrique et l'Océan Indien

A peine débarqué, le voyageur impatient qui rêve d'aventure, quitte sans regret le trafic intense, bruyant et pollué de la civilisation. Heureusement, très vite, il va découvrir la brousse, la savane boisée d'épineux et le premier acacia parasol, près duquel il imagine déjà une girafe.

Au loin, dans la plaine infinie, il apercevra la silhouette √©lanc√©e, drap√©e de rouge, des premiers Massa√Į gardant leurs troupeaux. Il y a longtemps, les anciens ne savent plus combien, les Massa√Į, qui n'√©taient pas encore tout √† fait des Massa√Į, sont arriv√©s du nord en suivant la grande vall√©e.

Vers une terre promise, ils poussaient devant eux, un b√©tail encorn√© nous rappelant parfois le bŇďuf Api de l'ancienne √Čgypte. Enka√Į, leur dieu, savait que les Massa√Į √©taient les meilleurs √©leveurs du monde et les plus dignes de recevoir les plus belles vaches qu'il allait leur offrir. Pour descendre sur la terre, le troupeau sacr√© emprunta la plus belle des pistes, l'arc-en-ciel.

 

Cette migration d'hommes et de b√™tes¬†devait durer longtemps et conna√ģtre bien des √©preuves. Quand les pasteurs nomades rencontraient d'autres √©leveurs, qu'ils ne pouvaient consid√©rer que comme des voleurs de vaches, il y avait palabres. Les Massa√Į ne cherchant qu'√† r√©cup√©rer ce qui ne pouvait que leur appartenir. Vainqueurs, les Massa√Į √©liminaient les hommes, √©pousaient les veuves, adoptaient les enfants et confisquaient le b√©tail. C'est ainsi que les Massa√Į se m√©tissaient en m√™me temps qu'ils croisaient leur cheptel.

A bonne √©cole, le petit Massa√Į est d√©j√† berger et l'on peut rencontrer souvent loin des villages, fiers de leurs responsabilit√©s, les gamins conduisant moutons et ch√®vres dans la savane br√Ľl√©e de soleil, vers les rares points d'eau de la terrible saison s√®che.

Ils sont n√©s l√†, comme leurs parents, depuis de nombreuses g√©n√©rations. Ils sont de la graine de Massa√Į, de la graine de la brousse, de la bonne graine de l'Afrique.

Le Massa√Į est un √©leveur semi-nomade. Il se d√©place au rythme des saisons, √† la recherche de l'herbe et de l'eau, pratiquant la transhumance avec sagesse. Ces √©leveurs vivent pour et par leur b√©tail, ce sont des hommes libres qui n'avaient pas besoin des "autres".

Jadis, le pays Massa√Į √©tait beaucoup plus √©tendu, mais, des √©trangers plus forts et plus nombreux sont arriv√©s. Les Massa√Į ont r√©sist√© longtemps, ils sont toujours l√†, mais seulement dans le sud du Kenya et le nord de la Tanzanie. Les Samburu, proches parents des Massa√Į, sont rest√©s plus au nord.

La grande aventure des Massa√Į se termine. Certains s'accrochent encore √† leurs traditions, mais la belle et fascinante histoire des Massa√Į appartiendra bient√īt au pass√©.

En r√©unissant dans cette exposition tous les objets et documents, Jacques Bouillault a tenu √† rendre hommage au courageux peuple Massa√Į.

Simba