mdaillon

 

La décision, prise il y a quelques jours, était passée presque inaperçue. Les Etats-Unis ont décidé de réautoriser l’importation sur le territoire américain des morceaux de gros gibier, des défenses d’éléphants et des peaux de lions, rapporte ce jeudi Le Monde.

La note officielle a été publiée le 1er mars par l’agence supervisée par le secrétaire à l’intérieur Ryan Zinke. « Elle élargit par ailleurs cette mesure aux trophées de pachydermes, de lions et de blesboks (un type d’antilope) chassés dans six pays – le Zimbabwe, la Zambie, la Tanzanie, l’Afrique du Sud, le Botswana et la Namibie »,précise Le Monde.

Une autorisation « au cas par cas », selon la Maison Blanche

L’U.S. Fish & Wildlife Service (USFWS), l’agence fédérale américaine chargée des questions de chasse et de pêche, avait annoncé en novembre dernier qu’elle allait « émettre des permis autorisant l’importation des trophées d’éléphants chassés par loisir au Zimbabwe à partir du 21 janvier 2016 et jusqu’au 31 décembre 2018 ». Face au tollé suscité par les associations de défense des animaux et de l’environnement, Donald Trump était revenu sur cette décision et avait gelé l’autorisation.

La Maison Blanche a donc de nouveau changé son fusil d’épaule. L’administration américaine s’est justifiée ce mercredi en expliquant que cette autorisation « au cas par cas » répondait à une décision de justice après la plainte d’une organisation de chasseurs.