médaillon
Hommage

 

Fondée par Monsieur  Jacques Bouillault et Madame Anne Chantal Taschon en Septembre 2002, l'association a comme objectifs de promouvoir une nature florissante à disposition de tous ses composants y compris l'Homme.

Elle a comme référant, Jacques Bouillault-Simba, lui dont son amour de la nature s'est enraciné au Parc zoologique du Tertre Rouge à La Flèche dans la Sarthe, ce laboratoire de la vie qu'il a fondé en 1946.

Comment définir l'œuvre de Jacques Bouillault-Simba. Elle est complexe, elle tient du naturalisme avec son respect et la connaissance de la nature. Mais elle relève aussi de sa culture humaine dans la recherche de la compréhension et de la communication entre animaux d'une même espèce ou de zoologies différentes.

L'immense contribution que Jacques Bouillault-Simba a apporté à la planète est aussi cette démonstration et cet usage de la communication entre l'Homme et l'animal. Par son travail à La Flèche, ses écrits, ses photos, il nous ouvre la voie d'une meilleure compréhension de l'univers.

Son ambition de rapprocher, avec l'appui du monde animal, les cultures et la vie de nombreuses ethnies mondiales a été une réussite totale. Le jumelage des écoles du Kenya avec celles de la  Sarthe restera dans la mémoire de nous tous et des générations futures.*

C'est toute cette approche du « vivre ensemble » pour le règne animal et les hommes que Jacques Bouillault nous a laissé par son « Association Maison de la Nature Jacques Bouillault-Simba Nature ».

Elle a le devoir de vulgariser  et de promouvoir ses acquis. C'est son ambition et sa réussite à travers notamment ses conférences « La nature et Nous »

 

Jean – Jacques Caffieri


***


Projets de l’association pour un hommage à Jacques Bouillault


-          Que le parc zoologique qu’il a créé et fait rayonner pendant plus de cinquante années rende hommage à son créateur.

-          Qu’une statue soit érigée dans sa ville natale : La Flèche

-          Que son nom soit inscrit sur une plaque au Prytanée national militaire de la Flèche, où il a enseigné la biologie et travaillé à l’enrichissement du Musée d’Histoire naturelle